Les mouvements des végétaux

Roger PRAT et Jean-Pierre RUBINSTEIN

Les végétaux terrestres sont des organismes fixés. Ils sont ainsi caractérisés par une apparente immobilité. Cependant, une étude attentive, qui peut être améliorée par des prises de vues accélérées, montre que les végétaux sont le siège de nombreux mouvements discrets ou de grande amplitude, rapides ou très lents, passifs ou actifs, autonomes ou dépendants de l'environnement. Ces mouvements sont liés à des particularités anatomiques, des différences de turgescence ou d'hydratation ou des problèmes de croissance différentielle. Ils permettent souvent de réagir en fonction des facteurs de l'environnement.

On peut classer les mouvements végétaux en quelques groupes selon les mécanismes mis en jeu.
Vous pouvez ci-dessous accéder à une présentation des grands groupes de mouvements illustrée de schémas, photographies et animations "QuickTime".

 

 

 

 


 

 

 


Biologie et Multimédia - UFR des Sciences de la Vie - Université Pierre et Marie Curie - Sorbonne Université.

Pour nous contacter, cliquez ICI