Anthémis des champs (Anthemis arvensis L.)

Plante de la famille des Asteraceae, aussi appelée Camomille sauvage, Fausse Camomille. Elle fleurit de juin à septembre.

Espèce(s) proche(s): Les Matricaires sont très semblables. Leur capitule a un réceptacle dépourvu d'écaille entre les fleurs. (par exemple la Matricaire camomille)

Port

Plante annuelle, de 10 à 50 cm de haut. La tige est dressée, ramifiée.

La tige est pleine, avec une consistance herbacée, à section ronde. Elle a une surface lisse, et elle est tomenteuse.

Feuilles

Les feuilles sont alternes, avec une base simple.

Vue d'ensemble de la feuille:
Face supérieure: Face inférieure:

Les feuilles sont simples. Elles sont découpées en segments eux-mêmes découpés, non pétiolées.
Elles ont un limbe mince. Leurs deux faces sont pubescentes :

Face supérieure: Face inférieure:

Inflorescence

Les fleurs sont regroupées en capitule, c'est-à-dire que ce qui paraît être une fleur unique est en réalité un amas de fleurs élémentaires, regroupées sur un plateau. Ces capitules sont isolés ou en groupe lâche.

     

Capitule

Dans un capitule, les fleurs centrales sont tubulées, les fleurs périphériques sont ligulées. Les fleurs tubulées sont jaunes, les ligulées blanches. Le réceptacle porte des écailles terminées par une pointe.

                                         

Détail du réceptacle ou des écailles :
     

Détail du capitule:
           

L'involucre (partie qui entoure la base des fleurs) est globuleux, formé de bractées disposées irrégulièrement. Ces bractées restent appliquées contre les achaines à maturité. Elles sont tomenteuses, ovales avec une extrémité pointue.

Détail de l'involucre:

Détail du capitule et des fleurs:

Akènes

Les akènes sont coniques, à section polygonale, avec une surface lisse et un sommet tronqué. Ils sont glabres. Ils sont dépourvus de soies.

Akènes en place sur le réceptacle:

Détail de l'akène:


Retour à la liste des plantes

Cette description a été générée par le Système d'Identification Interactive Multimedia, qui permet aussi une identification simple, à partir de caractères illustrés.