Bardane commune (Arctium lappa L.)

Plante de la famille des Asteraceae, aussi appelée Bardane officinale, Grande bardane. Elle fleurit de juillet à août.

Espèce(s) proche(s): la Petite Bardane a des capitules plus petits (15 à 20 mm)

Port

Plante bisannuelle, de 80 à 120 cm de haut. Les feuilles sont soit basales, soit caulinaires. La tige est dressée, ramifiée.

La tige est pleine, avec une consistance plutôt coriace, à section anguleuse. Elle a une surface striée, et elle est pubescente.

Feuilles

Sur la tige, les feuilles sont alternes, avec une base simple ou décurrente. La première année, elles forment une rosette.

     

Vue d'ensemble de la feuille:
Face supérieure: Face inférieure:

Les feuilles sont simples. Elles sont entières, ovales, pétiolées avec une base arrondie ou en coeur.
Elles ont un limbe gaufré, avec un bord lisse ou ondulé et un sommet arrondi. Leur face supérieure est glabre, leur face inférieure tomenteuse :

Face supérieure: Face inférieure:

Inflorescence

Les fleurs sont regroupées en capitule, c'est-à-dire que ce qui paraît être une fleur unique est en réalité un amas de fleurs élémentaires, regroupées sur un plateau. Ces capitules forment un petit groupe au sommet des tiges. Ils sont regroupés en corymbe lâche, et portés par des pédoncules longs.

     

Le pédoncule floral est tomenteux.

Capitule

Dans un capitule, les fleurs sont toutes tubulées, violettes ou mauves. Le réceptacle porte des écailles.

                 

Détail du capitule:
     

L'involucre (partie qui entoure la base des fleurs) est globuleux, formé de bractées disposées irrégulièrement. Ces bractées restent appliquées contre les achaines à maturité. Elles sont pubescentes ou aranéeuses, lancéolées avec une extrémité en crochet.

Capitule en coupe:
     

Akènes

Les akènes sont allongés, comprimés, avec une surface lisse et un sommet obtus. Ils sont glabres. Ils portent plusieurs rangées de soies lisses, roussâtres formant une couronne très courte.


Retour à la liste des plantes

Cette description a été générée par le Système d'Identification Interactive Multimedia, qui permet aussi une identification simple, à partir de caractères illustrés.